Réflexions sur les tournois

En fin de saison, votre équipe participe très certainement à des tournois et votre club en organise même sûrement un. L’organisation d’une telle manifestation n’est pas de tout repos et les imprévus peuvent vite venir la gâcher.

Un tournoi doit rapporter au club organisateur bien-sûr – sinon pourquoi le faire – mais il doit surtout à mon sens mettre l’enfant au centre du dispositif car les enfants viennent pour y jouer et s’amuser avant tout.

Et il y a 2 points d’organisation qui me chagrinent fortement lorsque je participe à des tournois.

Le 1er, c’est le temps de jeu des équipes et le temps entre chaque tour. Les matchs durent en moyenne entre 8 et 12 min. C’est court mais si en plus les équipes ne font que très peu de matchs ou qu’elles attendent trop longtemps entre chaque tour, le tournoi devient vite ennuyeux et inintéressant. Pour les enfants comme pour les adultes.

C’est souvent le cas des tournois où il y a trop d’équipes par rapport aux terrains disponibles. Il m’est arrivé de faire des tournois où il n’y avait que 2 matchs le matin et 2 l’après-midi et d’autres où il fallait attendre 1h entre chaque tour.

3 matchs minimum par demi-journée me semble correct. J’ai bien dit minimum.

Si encore il y avait des animations à faire à côté pour patienter mais la plupart du temps il n’y a rien. Idées d’activités annexes à mettre en place : prendre en photo les équipes pour offrir un souvenir, organiser un concours (de jongles, de tirs sur cible, de penaltys…), mettre à disposition des structures gonflables, des animations foot dans des bulles…

Le 2e point concerne les récompenses. Un bon tournoi, pour moi, doit récompenser toutes les équipes, quel que soit leur classement. Et quand je parle de récompenses, je ne parle pas que d’une médaille pour chacun des joueurs. Je parle de récompenses qui font briller les yeux des gamins. Des récompenses qui les font repartir avec le sourire, même en ayant fini derniers.

Dans la plupart des tournois, soit il n’y a que les équipes du dernier carré qui ont des lots (ex. : une coupe par équipe, une médaille et un ballon par joueur) et pour le reste des équipes, seulement les médailles. Soit toutes les équipes sont récompensées mais faut voir les lots ! J’appelle cela du foutage de gueule. Exemple (vécu) : 1 médaille, 1 stylo, 1 pitch, 1 magnet et 1 gilet de sécurité (taille XXL bien-sûr pour des enfants de 8 ans). Imaginez la tête des enfants lors de la distribution.

Autant vous dire que ces tournois-là, j’essaie d’éviter.

Par contre, un tournoi où j’essaie d’aller est celui qui offre 1 coupe pour chaque équipe, 1 médaille pour chaque enfant et selon le classement des ballons, des mini baby-foots, des sacs de sport, des protèges-tibia… plus quelques babioles (balles rebondissantes, bonbons…). Imaginez cette fois la tête des enfants qui finissent 5e, 10e ou 16e : ils sont super contents de leur journée avec ces lots. Ce tournoi est plutôt bien rempli ! Les clubs reviennent car ils savent que les enfants seront contents à la fin de la journée.

Car l’objectif, c’est bien les enfants.

Récapitulatif

– l’enfant doit être au centre du tournoi

– minimum 3 matchs le matin et 3 l’après-midi

– organiser des activités en plus des matchs

– des récompenses pour chaque équipe et chaque joueur

– des récompenses dignes de ce nom

À bon entendeur.