Archives de catégorie : Éducatif

Enfin comprendre et maîtriser la règle du Hors-Jeu dans le football, partie 2

La règle du hors-jeu au football, la loi 11 du règlement, se définit selon 2 conditions qui doivent se cumuler :
– que le joueur soit en position de hors-jeu, appelé ici condition A
– qu’il fasse action de jeu, appelé ici condition B

Nous avons vu dans ce précédent article les 8 points à connaître concernant la condition A. Nous allons voir dans celui-ci les 3 points à connaître concernant la condition B.

À la différence de la condition A, où le joueur doit satisfaire à tous les points pour être hors-jeu, les points de la condition B ne sont pas cumulatifs: le joueur ne peut satisfaire qu’à un seul des points suivants.
Cette condition B est plus difficile car ses points, selon les situations de jeu, seront quand-même plus ou moins à l’appréciation de l’arbitre. Autant pour les points de la condition A, la décision est binaire – soit il est en position de hors-jeu soit il ne l’est pas – autant pour cette condition B, c’est plus délicat.

Dans les points suivants, nous parlons bien évidemment d’un joueur qui satisfait déjà aux points de la condition A. C’est-à-dire d’un joueur situé dans le camp adverse qui, au départ du ballon des pieds d’un de ses coéquipiers sur une action de jeu qui n’est ni une rentrée de touche, de 6m ou de corner, est plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant-dernier adversaire, par tout ou partie de son corps excepté ses mains et ses bras.

Commençons.

Continuer la lecture de Enfin comprendre et maîtriser la règle du Hors-Jeu dans le football, partie 2

Enfin comprendre et maîtriser la règle du Hors-Jeu dans le football, partie 1

La règle du hors-jeu, dont l’objectif est d’empêcher les actions de but trop faciles, a évolué plusieurs fois au fil du temps. Si au début du football, les passes en avant étaient interdites comme au rugby, il n’en est plus de même aujourd’hui.

C’est un poil plus complet.

Aujourd’hui, un hors-jeu ne devra être signalé que si les 2 conditions suivantes sont réunies :

  • que le joueur soit effectivement en position de hors-jeu (logique). On l’appellera la condition A.
  • que le joueur fasse aussi action de jeu. On l’appellera la condition B.

Et c’est bien avec l’addition de ces 2 conditions qu’un joueur sera sanctionné d’un hors-jeu.

Peut-être aurez-vous un jour à faire l’arbitrage de touche dans votre parcours car dans les catégories de jeunes c’est à un dirigeant de chaque équipe de faire la touche (sauf matchs importants où ce sont bien sûr des arbitres officiels). Sans oublier qu’en U13, c’est aux joueurs de faire la touche à tour de rôle.

Il vous faut donc bien connaître cette règle du hors-jeu: soit pour bien l’appliquer, soit pour bien l’enseigner.

Et avoir été joueur, ou l’être encore, ne suffit pas toujours à connaître tous les détails des lois du jeu. Un de mes précédents articles – « Y a hors-jeu ou pas ? » – l’a d’ailleurs bien montré.

Alors, que vous soyez éducateur, joueur, dirigeant, parent ou simple curieux, ce 1er article sur le sujet est fait pour vous. Il abordera les détails du hors-jeu liés à la condition A tandis qu’un autre article traitera des détails du hors-jeu liés à la condition B.

Commençons.

Continuer la lecture de Enfin comprendre et maîtriser la règle du Hors-Jeu dans le football, partie 1

Les Bienfaits et Avantages d’une Bonne Alimentation pour le Sportif.

L’ALIMENTATION AU SERVICE DE LA PERFORMANCE

Dans la performance du sportif, on parle souvent de technique, de physique ou encore de tactique. Mais d’autres facteurs entrent en ligne de compte et parmi ceux-ci, l’alimentation en est un essentiel. C’est la clé de voûte du corps humain.
Le respect de certaines règles alimentaires rendra vos joueurs meilleurs sur le moyen et le long terme. Il est donc nécessaire et indispensable pour un éducateur de connaître les bases de l’alimentation du sportif afin de les inculquer à ses joueurs, surtout dès leur plus jeune âge. Cela s’avérera essentiel à leur progression et leurs futurs éducateurs vous en seront reconnaissant !

Cependant, une bonne alimentation n’est pas LA solution à la performance. Elle en est simplement un pilier essentiel, au même titre qu’un bon entraînement. Sans un entraînement rigoureux, l’alimentation ne saurait faire d’un sportif quelconque un athlète accompli.

Continuer la lecture de Les Bienfaits et Avantages d’une Bonne Alimentation pour le Sportif.

Des révisions pendant l’entraînement !

Dans ce précédent article, je vous montrais comment donner à vos joueurs des devoirs de foot à la maison.

Dans celui d’aujourd’hui, c’est tout l’inverse. Nous allons voir comment faire réviser (ou apprendre) d’autres notions que le foot pendant l’entraînement !

 

Rassurez-vous, l’idée n’est pas de transformer l’entraînement en salle de classe et encore moins de ne plus faire de foot pendant les entraînements.

Non, l’idée est de faire différemment certains détails de l’entraînement et susciter ainsi différemment l’attention des joueurs, d’initier des questionnements, des discussions, avec les parents, sur le foot ou plus.

 

Car être éducateur, c’est ça aussi.

Voyons tout de suite comment faire.

 

Continuer la lecture de Des révisions pendant l’entraînement !

Les entraîneurs sont-ils entraînés?

Je voulais vous parler aujourd’hui d’un livre que j’ai lu il y a déjà quelques temps: « Les entraîneurs sont-ils entraînés? » de Patrick CHANCEAULME.

Pourquoi? Parce que pour entraîner les autres, quel que soit le sport, un entraîneur doit avoir des connaissances sur le sport en question certes mais il doit aussi savoir gérer le côté humain.

Car les joueurs, avant d’être … Continuer la lecture de Les entraîneurs sont-ils entraînés?

Et si vous vous formiez?

Je suis sûr que vous avez déjà eu un prof de maths (ou une autre matière) qui était une tronche, qui savait tout dans son domaine, mais dont les cours étaient chiants à mourir.

Si vous avez été joueur de foot (ou l’êtes encore) avant de vous occuper des enfants, pensez-vous que ça suffit pour savoir leur transmettre vos connaissances ?
C’est sûr qu’avoir été joueur, et encore plus à un bon niveau, vous permet de savoir ce qu’on peut attendre d’un joueur.

Mais sur la faculté d’enseigner, de transmettre son savoir, d’expliquer.
Cela suffit-il ?

Si le talent d’éducateur était proportionnel au talent de joueur, ça serait bien. Mais ce n’est que très rarement le cas sans formation.
Si être joueur s’apprend, être éducateur aussi.

Continuer la lecture de Et si vous vous formiez?

Faut-il priver vos joueurs de boire pour ne pas avoir pris leur bouteille d’eau ?

Voici une situation qui m’est arrivée il y a quelques jours lors d’un festifoot (rassemblement festif entre plusieurs clubs).

Je ne sais pas comment vous fonctionner dans votre club pour les bouteilles d’eau avec vos joueurs mais chez nous c’est chacun emmène sa bouteille. Que ce soit pour les entraînements ou pour les matchs. Même si lors des matchs on a – généralement – 1 bouteille par équipe, ça ne suffit pas forcément quand il y a 10 ou 12 joueurs. Donc 1 joueur = 1 bouteille.

Lors de ce festifoot, nous avions 2 équipes de notre club et 2 autres équipes de 2 clubs voisins, ce qui fait 3 matchs par équipe.
Je ne sais pas pour les joueurs de notre autre équipe mais pour ceux de l’équipe dont j’avais la charge, pratiquement aucun des joueurs n’avaient pris sa bouteille d’eau dans les vestiaires. Sur 10, 1 seul l’avait. Les autres l’avaient oublié dans les vestiaires. Pour info, le terrain n’est pas juste à côté des vestiaires (ce serait trop facile) mais à une bonne centaine de mètres.

Donc nous avions une bouteille pour tout le monde. Et pas une grande bouteille. Je vous laisse imaginer la bouteille à la fin du 1er match : pratiquement vide.
Avant le 2ième match, j’envoie 2 joueurs chercher leur bouteille (ceux qui allaient débuter remplaçants)
Pas de chance, mon gardien ne se sentait pas bien et il est reparti lui-aussi aux vestiaires (et chez lui) mais mes 2 remplaçants étaient déjà partis aux vestiaires. Je me retrouve donc avec 7 joueurs pour débuter le match.
Je demande alors à un joueur de notre 2ième équipe qui commençait en remplaçant de venir jouer avec nous quelques minutes le temps que mes 2 joueurs reviennent. Pas de souci.

Un collègue éducateur n’a pas été trop d’accord. Pas sur le fait de prêter un joueur car ce qui compte c’est que les enfants jouent mais pas d’accord plutôt sur le fait que si les joueurs avaient oublié leur bouteille c’était tant pis pour eux car il faut qu’ils apprennent à ne pas oublier leur bouteille, il faut les responsabiliser. De plus, ce jour-là il ne faisait pas très chaud (février) donc le fait qu’ils ne boivent pas ne le dérangeait pas trop.
Bien que sur le principe de les responsabiliser, de leur faire une remontrance je sois absolument d’accord, je ne le suis pas sur le fait de les punir de boire en les privant d’aller chercher leur bouteille.
Et l’hydratation ne doit pas se faire uniquement s’il fait chaud. Le corps transpire, même s’il fait froid, du moment qu’on se dépense. Il ne faut pas boire seulement quand on a soif. Il faut boire avant d’avoir soif, avant ce signal d’alarme du corps car quand on a soif, c’est trop tard, le corps est déjà en manque d’eau.

La 1ère chose qui doit vous venir à l’esprit est de faire pratiquer le football à vos joueurs de manière sécurisée. Peu importe ce qui se passe, peu importe le message que vous vouliez faire passer, peu importe l’exercice que vous aviez mis en place, si à un moment donné, cela vient en concurrence de la santé ou de la sécurité de vos joueurs : STOP. Leur sécurité est LA priorité. On ne doit surtout pas faire l’impasse sur ce point, ni le mettre au second plan.

« L’enfer est pavé de bonnes intentions ». Même si ça part d’un bon sentiment – « leur rappeler que l’hydratation est importante, les responsabiliser… », surtout qu’ils ont 12 ans et c’est pas comme si on ne leur avait jamais dit – les priver de boire allait à l’encontre de cette sécurité physique essentielle. Les punir en ne les faisant pas boire, même si le temps n’est pas chaud, ce n’est pas une bonne idée.

Pour finir je dirai que je suis fautif également car j’aurai du leur rappeler dans les vestiaires de prendre leur bouteille, j’aurai du le vérifier lors de l’échauffement. Mais je ne l’ai fait que bien plus tard. Le 1er coupable c’est moi. C’est moi l’éducateur.
C’est cela l’éducatif, se répéter, vérifier, encore et encore

La sécurité physique, psychique, mentale de vos joueurs avant tout.