Enfin comprendre et maîtriser la règle du Hors-Jeu dans le football, partie 1

La règle du hors-jeu, dont l’objectif est d’empêcher les actions de but trop faciles, a évolué plusieurs fois au fil du temps. Si au début du football, les passes en avant étaient interdites comme au rugby, il n’en est plus de même aujourd’hui.

C’est un poil plus complet.

Aujourd’hui, un hors-jeu ne devra être signalé que si les 2 conditions suivantes sont réunies :

  • que le joueur soit effectivement en position de hors-jeu (logique). On l’appellera la condition A.
  • que le joueur fasse aussi action de jeu. On l’appellera la condition B.

Et c’est bien avec l’addition de ces 2 conditions qu’un joueur sera sanctionné d’un hors-jeu.

Peut-être aurez-vous un jour à faire l’arbitrage de touche dans votre parcours car dans les catégories de jeunes c’est à un dirigeant de chaque équipe de faire la touche (sauf matchs importants où ce sont bien sûr des arbitres officiels). Sans oublier qu’en U13, c’est aux joueurs de faire la touche à tour de rôle.

Il vous faut donc bien connaître cette règle du hors-jeu: soit pour bien l’appliquer, soit pour bien l’enseigner.

Et avoir été joueur, ou l’être encore, ne suffit pas toujours à connaître tous les détails des lois du jeu. Un de mes précédents articles – « Y a hors-jeu ou pas ? » – l’a d’ailleurs bien montré.

Alors, que vous soyez éducateur, joueur, dirigeant, parent ou simple curieux, ce 1er article sur le sujet est fait pour vous. Il abordera les détails du hors-jeu liés à la condition A tandis qu’un autre article traitera des détails du hors-jeu liés à la condition B.

Commençons.


Pour mieux comprendre quand un joueur est en position de hors-jeu et quand il ne l’est pas, cet article est divisé en 8 points simples écrits sous forme de questions et classés par ordre de priorité à regarder dans une situation de jeu.

Un joueur sera hors-jeu s’il satisfait à l’ensemble de ces 8 points, l’un après l’autre. S’il y a un point pour lequel la situation ne correspond pas, le joueur ne sera pas en position de hors-jeu. Peu importe ensuite qu’il satisfasse aussi aux points restants.

Point A1 – quel joueur a le ballon ?
Le hors-jeu ne concerne pas le porteur de balle mais les autres joueurs.
Ex. : un joueur, avec le ballon dans les pieds, qui ferait une remontée tout seul jusqu’à l’autre bout du terrain (contre-attaque) ne pourra pas être hors-jeu.

Point A2 – à quel moment de l’action se définit le hors-jeu ?
La position de hors-jeu se définit au moment où le porteur de balle se libère du ballon (lors d’une passe par ex.) et non pas au moment de sa réception par un autre joueur.
On dit qu’il faut regarder le hors-jeu au départ du ballon.

Point A3 – sur une passe de qui ?
Un joueur pourra être en position de hors-jeu seulement si la passe lui est faite par un de ses coéquipiers. Il ne sera pas hors-jeu si c’est sur un ballon que son adversaire « maîtrisait ».
Autrement dit, le joueur passeur doit être de la même équipe que le joueur receveur.

Ex. : il n’y aura pas hors-jeu lorsqu’un gardien dégage sur un adversaire devant lui ou quand un défenseur fait une mauvaise passe à son gardien et qu’un adverse l’intercepte, même si cet adversaire satisfait à tous les autres points précédents et suivants.

Point A4 – sur n’importe quelle passe ?
Le receveur ne sera pas hors-jeu si son coéquipier lui fait la passe lors d’une rentrée de touche, lors d’un corner ou lors d’un 6m (revoir l’article « Y a hors-jeu ou pas?« ).

Point A5 – où doit être le receveur sur le terrain ?
Pour être hors-jeu, le receveur doit être dans la moitié de terrain adverse. S’il est dans son propre camp, il ne peut pas être hors-jeu.

Précision : il faut que le receveur dépasse la ligne médiane pour être considéré dans l’autre camp. S’il ne fait que la toucher sans la dépasser alors il est dans son camp, donc pas hors-jeu.

On peut ainsi dire que la ligne médiane appartient aux 2 équipes, mais pas en même temps !! Plus justement, elle appartient à l’équipe qui a la possession du ballon.

Point A6 – quelle doit être la position du receveur par rapport au ballon ?
Le receveur doit être devant le ballon au moment de la passe de son partenaire pour être hors-jeu et derrière pour ne pas l’être.

Précision : être devant le ballon, c’est être plus près de la ligne de but adverse que lui.

Attention, je n’ai pas parlé de la cage adverse mais bien de la ligne de but adverse qui est la ligne faisant toute la largeur du terrain et délimitant la sortie du ballon en 6 m ou en corner (elle va donc d’un poteau de corner à l’autre). Peu importe que le receveur soit plus près de la cage que le ballon (comme lors d’un centre sur un côté alors que l’attaquant est devant la cage), ce qui compte c’est la distance, en ligne droite la plus courte possible, séparant le ballon de la ligne de but adverse et la distance, en ligne droite la plus courte possible, séparant le receveur de cette même ligne.

Point A7 – quelle doit être la position du receveur par rapport aux adversaires ?
Pour être en position de hors-jeu, en plus du ballon, le receveur doit aussi être plus près de la ligne de but adverse que son avant-dernier adversaire. Être plus près s’apprécie de la même manière que le point précédent (distances, en lignes droites les plus courtes possibles, du receveur et de son avant-dernier adversaire par rapport à la ligne de but adverse).

Point A8 – être plus près de la ligne de but de tout son corps ?
Le receveur est en position de hors-jeu si une partie seulement de son corps est hors-jeu. Pas besoin que tout son corps le soit, une partie suffit, excepté s’il s’agit d’une de ses mains ou d’un de ses bras.

Ex. : si le receveur a le bras tendu vers l’avant pour signaler un appel à son partenaire et que son bras dépasse l’avant-dernier adversaire alors il ne sera pas hors-jeu. Par contre, si c’est sa jambe qui dépasse, alors il le sera.

Précision : être hors-jeu avec une partie de son corps complète les points A5 (dépassement de la ligne médiane), A6 (être devant le ballon) et A7 (être devant l’avant-dernier adversaire).


Si dans une situation de jeu donnée, vous en êtes arrivés à valider chacun des 8 points que nous venons de voir, alors oui le joueur receveur est bien en position de hors-jeu.
Il faut maintenant que la condition B, « Faire action de jeu », soit elle aussi vérifiée et validée pour pouvoir le sanctionner d’un hors-jeu.
C’est ce que nous verrons dans un autre article.

Pour synthétiser en une seule phrase les détails de la condition A : est en position de hors-jeu tout joueur situé dans le camp adverse qui, au départ du ballon des pieds d’un de ses coéquipiers sur une action de jeu qui n’est ni une rentrée de touche, ni un 6m, ni un corner, est plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant-dernier adversaire par tout ou partie de son corps excepté ses mains et ses bras.
Vous pouvez à nouveau respirer !

Pour ceux qui seraient intéressés par des infos supplémentaires sur les principaux changements des règles du football au fil du temps, c’est sur cette page de la FIFA.