Et si vous vous formiez?

Je suis sûr que vous avez déjà eu un prof de maths (ou une autre matière) qui était une tronche, qui savait tout dans son domaine, mais dont les cours étaient chiants à mourir.

Si vous avez été joueur de foot (ou l’êtes encore) avant de vous occuper des enfants, pensez-vous que ça suffit pour savoir leur transmettre vos connaissances ?
C’est sûr qu’avoir été joueur, et encore plus à un bon niveau, vous permet de savoir ce qu’on peut attendre d’un joueur.

Mais sur la faculté d’enseigner, de transmettre son savoir, d’expliquer.
Cela suffit-il ?

Si le talent d’éducateur était proportionnel au talent de joueur, ça serait bien. Mais ce n’est que très rarement le cas sans formation.
Si être joueur s’apprend, être éducateur aussi.

Pour progresser, un enfant doit sentir que vous savez ce que vous dites et ce que vous faites.  Si vous avez été joueur vous partez avec un bon capital confiance de vos joueurs sur vos compétences supposées mais ça ne fera pas tout. Si vous n’allez pas au-delà, ce capital confiance va diminuer comme neige au soleil.

Ensuite, trop souvent, on entraîne et on coache comme on l’a été nous-même. C’est plus sécurisant de reproduire ce qu’on connaît, et puis on connaît pas d’autre manière de faire. Ce n’est pas facile ni automatique de se remettre en question.

Alors pour aller plus loin, pour confronter votre manière de faire, passez un module de formation avec votre ligue, ou plusieurs.

Ce qu’a changé la réforme des formations:
– avant c’était sur une semaine entière, avec examen et pour avoir le diplôme 2, il fallait d’abord avoir le diplôme 1… C’était donc plutôt contraignant et réservé aux plus motivés et disponibles.
– aujourd’hui, les modules sont sur 2 jours seulement (le week-end la plupart du temps) et c’est à la carte. On suit le module qu’on veut, on passe le diplôme si on veut. Cela permet au plus grand nombre d’y participer (parents compris).

On peut donc suivre le module U15, puis le module U9 et ensuite le module U13. Il n’y a pas de règle unique, chacun fait comme ça lui convient. On peut ne faire qu’un module, celui de sa catégorie. Ou pas.

Ces modules de formations sont assurés par des personnes qui connaissent leur sujet, ils sont très pédagogues et intéressants à écouter.

On apprend plein de choses dans ces modules. Des infos théoriques comme la connaissance de l’enfant, comment conduire une séance, penser une saison, la pédagogie à utiliser pour faire passer ses messages… Mais chaque participant est mis aussi en situation pratique et ce mix entre théorie et pratique est vraiment enrichissant.

De plus, dans ces formations, vous rencontrez d’autres éducateurs avec des profils divers et variés et les discussions et échanges qu’on peut avoir ensembles sont vraiment très intéressants.

À la fin d’un module, vous savez que vous n’êtes pas venu pour rien et ça vous booste pour les semaines suivantes.

Enfin ce qui me plaît encore plus, c’est que ces modules parlent enfin de pédagogie et de savoir-être plus que de technique footballistique. Et ça fait de nous de meilleurs adultes avec les enfants. Rappelez-vous vos profs. Combien se souviennent de réflexions blessantes de leur part et qui ne nous ont jamais fait progresser?! Alors si on peut apprendre à mieux communiquer et à mieux transmettre, j’achèèèèètttee !!

Récapitulatif

– avoir été joueur ne donne pas automatiquement les compétences d’éducateur

-les joueurs attendent de vous d’avoir des compétences pour les faire progresser

– se former est beaucoup plus facile et pratique aujourd’hui

– les modules sont vraiment bien faits et assurés par de très bons formateurs

– on fait de très bonnes rencontres lors de ces formations

– on en ressort grandi

Le savoir-faire est différent du savoir faire-faire. Ce savoir faire-faire s’apprend aussi, quelle que soit sa propre compétence de départ dans la discipline concernée.

Alors un conseil, n’hésitez surtout pas à suivre ces modules de la FFF.

Vous ne le regretterez pas!